Histoire

                                       

        

Bien qu’il soit aujourd’hui largement controversé, le chanvre est l’une des plus anciennes plantes cultivées par l’Homme. Sous sa forme Cannabis Sativa, cette plante était cultivée à l’époque néolithique pour ses vertus médicinales et son utilisation comme fibres textiles. La Chine est de toute évidence à l’origine de la domestication du chanvre. Les archéologues ne s’accordent pas tous sur la date, qui varie de -10000 à -4000 avant notre ère. La plante est dans tous les cas utilisée depuis plusieurs millénaires, autant pour la confection de tissus que pour ses effets thérapeutiques.

Son utilisation a perduré au fil des siècles. Pour autant, sa composition et la définition du CBD sont longtemps restées méconnues. En effet, les cannabinoïdes, molécules présentes au sein des Cannabaceae, ont été découverts au début du XXe siècle seulement. Le THC et le CBD sont les deux cannabinoïdes ayant directement généré le plus de recherches.

Découverte du cannabidiol et autres cannabinoïdes

Le CBD aurait été extrait de la plante de chanvre pour la première fois vers 1940. C’est un groupe de chercheurs de l’Université de l’Illinois qui serait parvenu à isoler la molécule. À cette époque, ils qualifiaient le composé de toxique et écartaient l’idée qu’il puisse avoir des propriétés positives sur l’homme. C’est seulement à partir des années 60 que des études ont été menées sur la composition des cannabinoïdes. C’est notamment Raphaël Mechoulam, un chercheur israélien, qui a démontré leurs bienfaits sur certaines pathologies. Ses travaux ont permis de réfléchir à l’utilisation des molécules de cannabis (CBD, THC) en pharmacologie.

Pendant des années, de nombreux essais cliniques ont eu lieu, mettant en avant les effets du CBD sur la santé. Les premières études ont montré ses effets positifs sur l’anxiété. Ensuite, dans les années 70, on a découvert qu’il avait des bienfaits sur les nausées et sur la douleur. Enfin, à la fin des années 90, des chercheurs ont découvert qu’il réduisait la dégénérescence des neurones, ce qui pourrait être utile dans les recherches sur la maladie d’Alzheimer.

Débuts du cannabis thérapeutique

                    


   

Certains états américains (Alaska, Oregon, Washington) ont alors décidé de légaliser le cannabis (CBD et THC) à des fins thérapeutiques. Ce qui a permis de retrouver des médicaments comme le Sativex sur le marché, contenant le même dosage de THC et de CBD. En effet, l’association de ces deux molécules permet de décupler les bienfaits de ces molécules et de ne pas créer de dépendance chez le patient. Ce médicament est notamment indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques.

En France, le Sativex dispose d’une autorisation sur le marché depuis 2015, mais n’a pas encore été commercialisé pour cause de difficultés à se mettre d’accord sur son prix. Cependant, cela prouve à quel point les réglementations sur le cannabis (CBD et THC) évoluent depuis quelques années. Certains pays comme le Canada ont décidé de l’autoriser complètement. En Europe, le Luxembourg est actuellement en débat sur cette question.